Les médecins retraités « Transmetteurs » en renfort de la campagne de vaccination nationale

Mis à jour : mars 2


Le docteur Christine Cornille en consultation de vaccination - © Hervé Coutin

Depuis l’arrivée des premiers vaccins contre la COVID-19 en décembre dernier, la campagne nationale de vaccination mobilise de nombreux acteurs et structures parmi lesquels Les Transmetteurs. Notre mission : prêter main forte au plan local pour permettre de vacciner le plus de personnes et ceci dans les meilleures conditions.



Mobilisés face à la crise sanitaire


Opérationnels et mobilisables à tout moment pour venir en renfort aux structures médicales et sociales, Les Transmetteurs ne se laissent pas paralyser par la COVID-19. Et c’est sans hésitation que nous répondons à l'appel pour participer à la campagne de vaccination grand public partout où le besoin est présent.

Accueil de l'hôpital Henry Dunant
L'hôpital gériatrique Henry Dunant qui accueille le centre de vaccination de Paris 16e ©Hervé Coutin

Depuis le mois de février, plusieurs Transmetteurs – après avoir eux-mêmes été vaccinés – ont ainsi rejoint les équipes Croix-Rouge de l'hôpital gériatrique Henry Dunant quand ce dernier a repris la gestion du centre de vaccination de Paris 16e.

Chaque jour plus de 200 personnes y sont prises en charge, et une nouvelle salle est en cours d'aménagement pour recevoir encore plus de passages.


Un travail tant médical qu'humain


Dans le 16e arrondissement on estime à plus de 21.000 le nombre de personnes âgées de plus de 75ans, public prioritaire pour cette première étape de la campagne de vaccination. La participation des médecins Transmetteurs sur place, venant compléter les équipes de professionnels libéraux et salariés, est particulièrement utile et appréciée.


Les Transmetteurs sont indispensables au fonctionnement du centre qui administre près de 1000 doses par semaine et fonctionne 7 jours sur 7. Ce lundi, 210 personnes ont été vaccinées et deux médecins sur trois étaient des Transmetteurs.
Mme Ingrid Lauvray, Directeur de l'hôpital Henry Dunant

En salle de vaccination - ©Hervé Coutin

L’accueil et le suivi des visiteurs est parfaitement orchestré et repose sur le concours de différents professionnels et volontaires (membres de la Croix-Rouge, médecins libéraux, agents de la Mairie du 16e, Transmetteurs…). En salle, ils sont reçus par un binôme composé d'un médecin et d'un infirmier ou d'une infirmière.


Présentes ce jour au centre, le docteur Christine Cornille et le docteur Christiane Renard, médecins retraitées bénévoles aux Transmetteurs depuis 10 et 8 ans, effectuent leur première vacation au centre. Pour toutes les deux, s'engager dans la campagne de vaccination est une façon de rendre service et relève de l'évidence par rapport à leur ancien métier.

Participer est l'occasion de faire des échanges sur le plan humain et d'apporter un soulagement. Le public que l'on reçoit, surtout des personnes âgées, profite aussi de la visite pour discuter et je suis heureuse de partager ces moments avec eux.
Docteur Christine Cornille

Le docteur Christine Cornille est très investie dans le programme de formation aux gestes d'urgence FO.UR.MI.

Le docteur Christiane Renard, également engagée sur différents fronts au sein des Transmetteurs (FO.UR.MI, CUMP, plan d'urgence hivernal, plan canicule...), indique pour sa part qu'elle avait envie de rendre service tout en mettant à contribution son expérience. Elle réalise également des vacations au centre de vaccination d'Igny (Essonne).


Le docteur Christiane Renard en discussion avec une patiente - ©Hervé Coutin

En consultation, il s'agit d'abord d'effectuer un entretien avec les personnes.

Après avoir vérifié que les personnes sont « éligibles » à la 1ère injection (antécédents d’allergie qui justifieraient une surveillance particulière, traitement anticoagulant nécessitant l’absence d’hématomes après l’injection intra-musculaire entre autre), la consultation avant la 2ème injection s’assure de la bonne tolérance de la 1ère injection, de l’absence d’éléments nouveaux survenus chez ces patients âgés et de rappeler aux personnes qu’elles ne sont pas encore au maximum de leur immunisation et doivent maintenir les gestes barrières.
Docteur Nathalie Charasz

On s'assure également de leur administrer la même marque de vaccin que lors de la première prise. A l'issue de la deuxième injection de vaccin, le médecin leur délivre un certificat de vaccination complet, utile notamment pour circuler d'un pays à l'autre.


Des perspectives en termes d'accompagnement social et pour prévenir les situations d'isolement


Selon la direction de l'hôpital, la campagne de vaccination peut aussi devenir l'occasion d'améliorer l'accompagnement des personnes âgées et de détecter certaines situations de difficulté ou d'isolement.


Des visites à domicile dans le secteur Paris Ouest vont en effet être lancées prochainement pour les personnes qui ne sont pas en mesure de se déplacer jusqu'au centre ou d'effectuer seules les démarches d'inscription. Il s'agira, au travers des opérations de vaccination, de proposer une solution de désenclavement pour les personnes les plus isolées. Des problématiques qui sont également celles des Transmetteurs et de leurs activités.


L'engagement citoyen des Transmetteurs convient parfaitement aux valeurs de la Croix-Rouge française. La vaccination COVID-19 est particulièrement gratifiante : les personnes vaccinées sont heureuses de se faire vacciner et l'expriment. Le savoir-faire des Transmetteurs fait de ces moments d'échanges une parenthèse de réconfort après des mois d'angoisse et de distanciation sociale.
Mme Ingrid Lauvray, Directeur de l'hôpital Henry Dunant


Un grand merci au docteur Nathalie Charasz et à tous les médecins Transmetteurs déjà mobilisés, ainsi qu'au docteur Sylvie Haulon, médecin chef de l'hôpital Henry Dunant et coordinateur du Centre de vaccination de Paris 16e.