Vos structures d’accompagnement médico-psycho-social ferment cet été ? Pensez SOS CRISE !


« Et toi, tu pars où cet été ? » – Après les confinements successifs il était temps de changer d’air, de partir se ressourcer loin du cadre quotidien ou de se retrouver en famille. En bord de mer, les pieds dans l’eau ou dans une maison à la campagne, les soucis loin derrière soi, on en oublierait que l’été est loin d’être la période la plus évidente pour tout le monde. Chaque été, de nombreuses personnes ne partent pas en vacances. Parce qu’elles n’en ont pas les moyens, parce que leur santé ne le permet pas, parce qu’elles sont isolées ou en perte d’autonomie en raison de leur l’âge… Cette situation concerne chaque année 40% des français (Observatoire des inégalités, 2012). Et avec la crise, les plus fragiles (précaires, personnes âgées, jeunes…) sont encore plus affectés par ces non-départs. Pour eux, pas question de s’évader du quotidien et de ses problèmes. Pire encore, l’été devient bien souvent synonyme d’un isolement individuel et institutionnel encore plus fort que le reste de l’année, ce qui rend les personnes fragiles particulièrement vulnérables. Le fait de voir les autres partir a tendance à renvoyer à ses propres difficultés de santé,