CUMP

C.U.M.P. : Cellule d’Urgence Médico-Psychologique

 

La CUMP est un dispositif sanitaire spécifique de prise en charge des blessés psychiques dans les situations d’urgence collective.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créées en 1995 par Xavier Emmanuelli et mises en place par Louis Crocq dans la foulée des attentats du RER B à Paris sur demande du Président Jacques Chirac, les CUMP interviennent en général à la demande du SAMU en cas de catastrophes et autres événements à fort impact psychologique entraînant des risques de traumatismes psychiques.

Intervenir en urgence pour prévenir l’installation de troubles de stress post-traumatique

Accidents d’avion, de voiture, catastrophes naturelles et industrielles, attentats... sont autant de situations d’urgence au cours desquelles la prise en charge immédiate et post-immédiate des victimes doit primer afin d’éviter l’installation des troubles de stress post-traumatique.

Une intervention rapide, sur site ou à proximité peut favoriser une réduction de 50% du risque de stress post-traumatique chez la victime ou les « impliqués », ce qui est primordial quand on sait qu’il peut être cause de danger immédiat, par exemple sous le coup de la panique, mais aussi de troubles à long terme voire à vie.

Or, ces évènements « extraordinaires » mettent à l’épreuve les ressources humaines et infrastructures psycho-médicales existantes qui n’ont pas toujours les moyens d’absorber un surcroît d’activité. C’est pourquoi les Transmetteurs, formés au psychotrauma, se mettent au service de la CUMP de Paris et des victimes.

Fonctionnement

Les cellules d’urgence médico-psychologique (CUMP) constituent ainsi, en France, un dispositif sanitaire spécifique de prise en charge précoce des blessés psychiques dans les situations d'urgence collective. Elles nécessitent disponibilité et réactivité de la part des équipes engagées.

Les Transmetteurs s’intègrent au sein d’une équipe :

  • de médecins psychiatres

  • de psychologues

  • d’infirmiers

tous préalablement formés au psychotrauma pour repérer et traiter les personnes impactées.

Suite aux attentats de 2015, des postes d’urgence médico-psychologiques téléphoniques (PUMP) ont été expérimentés avec succès.

Cela vient compléter et alléger l’action des CUMP locales, et permet aux victimes de catastrophes sur l’ensemble du territoire de communiquer avec des professionnels formés. Le rôle des Transmetteurs est d’intervenir sur ces deux niveaux (CUMP et  PUMP).

 

Objectifs

 

Le but est de prendre en charge les blessés psychiques en état de stress, dépassés, choqués, prostrés en :

 

  • posant un premier bilan psychologique ;

  • administrant les soins des premiers jours ;

  • orientant les plus vulnérables vers des professionnels susceptibles de les prendre en charge à plus long terme.

La CUMP n'a cependant pas vocation à assurer le suivi prolongé des personnes pour lesquelles cela est nécessaire.

 

Les Transmetteurs ont déjà été sollicités depuis 2011 à diverses reprises : attentats terroristes de 2015, incendie de Notre-Dame, séisme de Lombok (Indonésie), manifestations des Gilets jaunes en 2018, crise COVID-19…

 

 

Contact utile :

operations@lestransmetteurs.org en mentionnant dans l’objet « à l’attention du Dr Brigitte Hermet ».

 

Retrouvez toutes nos activités "renfort"

515643-saison-estivale-ne-devrait-pas.jp
2020-04-21%20SOS%20Crise%20bis_edited.jp

EMU